Lire aussi

  • Une fin de saison qui se (...)

  • Suis-je classé ?

  • Accueil > Archives > 2007/2008 > Tournois > Tournoi du 25/11 2007

    Tournoi du 25/11 2007
    Tournoi du 25/11 2007

    Hersin-Coupigny : 2 salles, 2 ambiances

    samedi 1er décembre 2007, par Pierrick

    Pour ceux qui ont déjà lu nos aventures de Marles les mines, il a encore fallu se lever tôt en ce dimanche de fin novembre, et ce pour 2 raisons : La première est qu’il semble que la plupart des tournois soient organisés à au moins une heure de route de Boulogne. La deuxième, c’est que je dois avoir un don pour avoir le droit de jouer dès le premier match de poule. Résultat : départ à 6H45 pour tout le monde alors que les filles ne sont pas convoquées avant 9H30…

    La journée ne commence malheureusement pas très bien. En effet, les tournois de bad’ à Hersin, c’est un peu comme au Macarumba. Qu’est-ce que le Macarumba me direz-vous ? Ben c’est tout simplement la boîte de nuit favorite de notre Joss national : 2 salles, 2 ambiances : Yvette Horner d’un côté, Charly Oleg de l’autre… Bref, tout ça pour dire que, d’une part je jouerai mes simples dans la même salle que les doubles dames, mais pas que les simples dames. D’autre part , tout cela annonce des allers-retours en perspective et quelques cheveux blancs aux organisateurs.

    Exemple :
    « - Sophia et Ludivine sont attendues à la table de marquage. - Désolé, mais elles sont dans l’autre salle (environ 2 min à pied) en train de jouer en simple… », puis :

    « - Ca y est, elles sont arrivées… - Désolé, du coup, ce sont leurs adversaires qui sont parties. »
    Voilà, et le bazar a duré comme ça toute la journée pour tous les gens inscrits en simple et en double.
    Difficile de résumer cette journée de manière chronologique car tout a été très décousu, je me contenterai donc de vous raconter un peu ce qui s’est passé pour chacun d’entre-nous. Je m’excuse donc de couper certains détails et en "romancer" certains autres.

    Commençons par Sophia. Toujours aussi souriante la demoiselle, même sur le terrain. Mais c’est le volant qui ne doit pas trop l’aimer tellement elle le fouette fort avec sa raquette. Et paf ! le dégagé super profond. Et hop, l’amorti super en cloche à 1,50m au-dessus du filet ( ;)). La première adversaire ne lui résiste pas longtemps et se fait laminer, mais avec le sourire (celui de Sophia bien sûr !). Désolé Sophia, je n’ai pas vu tes autres matches puisque j’étais tout seul dans la salle 2 (celle avec ambiance accordéon). Elle sort première de sa poule et s’arrêtera au 1/4 de finale, battue par sa compatriote Céline.

    Parlons maintenant de Ludivine. Welcome back, Ludivine !! Après un petit pépin de santé, la voilà qui fait son grand retour en compétition. Du coup, j’ai vu ses 2 premiers sets et puis c’est tout. Avec sa hargne, elle réussi à se sortir d’une situation délicate (elle remonte notamment un 11-2 pour finalement gagner le set) et finit par remporter le premier match. Elle dit qu’elle est un peu juste physiquement, mais comme elle en veut un max, ça lui permet de tenir le coup. La route de Ludivine s’arrête malheureusement en 1/4.

    En double, nos deux amies, dont l’association en compétition est inédite, écrasent leurs adversaires lors de leur premier match, mais lors du
    second, elles font face à une paire plus expérimentée. C’est une courte défaite, mais une défaite quand même.

    Céline, elle, toujours aussi soucieuse de gagner que d’être bien coiffée (c’est pour dire qu’elle en met de l’énergie pour gagner !) sort des poules malgré une défaite. Ben oui, y’avait des gens du Codep qui la regardaient, alors fallait surtout pas gagner devant eux !! Bon, heureusement la suite s’est bien passée puisque, après avoir battu Sophia (mais pourquoi sont-elles si méchantes entre-elles ?), elle va jusqu’en finale où elle perd. Je ne sais pas ce qui l’a déconcentré le plus : le décolleté de son adversaire, le fait que la jeune fille serve main droite et joue main gauche ou les jolis garçons qui la regardaient jouer ? Mais bon, n’enlevons de mérite à personne : beau jeu et victoire méritée par son adversaire. Enfin, je dis ça, mais une fois de plus, je n’ai pas vu le match dans son intégralité.

    Parlons un peu de Suzy maintenant. J’avoue que j’aime bien son ‘style’ (à prononcer en anglais). Un peu à la Guillaume Contart, elle est belle a voir jouer mais à la différence près qu’elle ne se vide pas systématiquement les boyaux en fin de compétition. Malheureusement, ça n’a pas été assez efficace en 1/2 finale face à l’équipe constituée de ‘Miss décolleté’ et de sa copine. Suzy et Céline s’inclinent donc. Désolé Suzy, t’es pas venue pour beaucoup de matches mais bon, le principal c’est que tu aies été là avec nous pour nous soutenir.

    Enfin, je pourrais vous donner des dizaines de détails en ce qui concerne mes matches du tournoi car forcément, j’ai suivi toute ma compet’ avec beaucoup d’attention… Ma route s’est arrêtée en 1/2 face à un joueur que j’aurais dû battre mais bon, j’aurais pu tomber sur un tirage au sort défavorable et perdre contre le vainqueur du tournoi dès les 1/8e (il avait au moins un niveau D2), donc, pas de regret.

    Conclusion, nous rentrons donc juste avec un petit lot cette fois-ci : une jupe (sans short, je précise) gagnée par Céline et cela tombe bien puisque la voiture est complètement blindée entre les filles et leurs sacs. Nous ne parlerons pas de l’odeur de Mc Do qui règne dans ma clio depuis une semaine ni du siège tout collant (dommage collatéral d’un Ice Tea à tendance terroriste) car c’était pour la bonne cause vu l’heure de retour.
    Bilan de la journée : départ 6H45 – retour 23H00… Faut quand même être motivé…