Lire aussi

  • Trophée Jeunes

  • Steven et Yanis champions (...)

  • Super Crépin Bros

  • Champions en herbe !

  • Tournoi N2

  • Enorme Léo !

  • resultats TDJ aire sur (...)

  • Crepin Bros encore des (...)

  • Résultat tournoi

  • résultats tournoi poussin (...)

  • Accueil > Tournois > Anne Super Star

    Anne Super Star
    Anne Super Star

    Premier tournoi, premier titre.

    lundi 10 juin 2013, par Joss

    Dans le tournoi bizarre de Samer, Anne fait fort pour sa première participation à un tournoi : elle le remporte.

    Cette semaine le président de Samer appelle le notre au secours (ça se fait pas mal entre présidents), parce que trois équipes se sont désistées de son tournoi. Du coup le bébé est refilé aux loisirs, vu qu’il s’agit d’un tournoi non-classé mais aussi non-officiel, donc on peut intégrer quelques classés au grand dam de Yanis. Donc on remplit la Clio avec Anne, Camille (la partenaire de Yanis autant dans le bad underground que tout court), Yanis, Dominique et Jocelyn pour faire un tournoi de doubles mixtes et hommes mélangés.

    JPEG - 202.5 ko

    Si vous êtes attentifs, vous avez compté cinq personnes dans le véhicule, le maximum légal pour une clio. C’est un chiffre impair, et tout le monde sait que impair et double ça va pas bien ensemble sauf au casino et encore. Le président de Samer a gentiment sollicité un joueur de Montreuil pour épauler Anne. Et à deux, ils déchirent le tournoi grâce certes à l’abattage de dingue du montreuillois - classé C3 ou C2, eh ! c’était pour dépanner - mais aussi grâce à la présence au filet et aux coups décisifs de Anne. En finale ils humilient pour la deuxième fois de la journée la meilleure paire de Samer. Anne peut soulever la coupe à pas grandes oreilles près de quatre heures avant Nadal son saladier.

    JPEG - 191.4 ko

    Je ne vais pas oublier Yanis dans ce compte-rendu. Ça a été une grande semaine pour Yanis. Mardi, il vient à bout de Edern en trois sets pour la première fois et vendredi sur un score identique, il dispose enfin de son Sensei après deux cent vingt huit tentatives infructueuses. Mais Yanis ne te méprends pas, tu n’es pas encore prêt pour que je t’enseigne la technique des soixante quatre raquettes. Bref c’est tout bouffi de suffisance que Yanis entre sur le terrain avec Camille. Et mal lui en prend, car leur paire perd dans les qualifs deux matches sur trois. Revenu à la modestie dans la consolante et recadré par Camille, Yanis goûte à nouveau le plaisir d’être invaincu pour le reste de la journée.

    JPEG - 214.1 ko

    Quant à Dominique et moi, nous ne sommes pas venus que pour prendre des photos. Nous sortons des poules (chez moi c’est toujours un objectif), des quarts, puis nous arrivons jusqu’en demi-finale sans perdre un set. Et là, le drame. Nous avons un volant de finale dans le troisième set à 20 égal face à la meilleure paire de Samer, mais un volant à double tranchant, car dans ce tournoi un peu particulier, les règles le sont aussi : c’est le premier qui arrive à 21 qui gagne. Et Dominique le sabote ! Il claque le volant dans le filet, mais pas sur la bande, non Mesdames, Messieurs, au milieu du filet, là où c’est impossible de le faire par erreur ou précipitation. Il l’a fait exprès ! Il s’en moque Dominique, des finales il en a déjà fait plein, il a même gagné un ticket pour une glace en en remportant une, mais moi je ne suis plus tout jeune, des occasions comme celle-là, c’est pas demain que j’en reverrai. Alors je m’effondre et idem dans le match suivant pour la place du couillon que nous n’évitons pas non plus. A l’instar de Camille et Yanis nous perdons deux matches et ayant gagné tous les autres.

    JPEG - 201.9 ko
    Yanis succombera-t’-il à l’appel de la bière ?

    Y-a-t’-il une leçon à tirer de tout cela ? Pas vraiment parce que tous les participants gagnent chacun une bouteille de 75 cl de Sylviacus, la bière de Samer, offerte par l’adjoint aux sports, sauf que Anne elle a une coupe en plus. Elle la présentera mardi à l’entrainement et dédicacera des tee-shirts. En tout cas nous avons passé une belle matinée et rencontré d’autres personnes très sympathiques. Le badminton est plus que jamais un sport de gens bien, et pas seulement parce que j’en fais... quoique.