Lire aussi

  • 3è dimanche

  • 2è & 3è journée

  • Bonsoir de l'ABS

  • 2è dimanche

  • Et la Nationale 3 ?

  • 1re journée

  • Chemin Vert

  • Le bad chez soi

  • Dos d'âne

  • 1er dimanche

  • Accueil > Archives > 2004/2005 > 4è dimanche

    4è dimanche
    4è dimanche

    Je ne démissionne pas du coup.

    jeudi 12 mai 2005, par Joss

    Quelle belle équipe, quelle belle épopée, qu’est-ce que je m’aime... Et quelles belles photos. Jean-Marc a un appareil de pro, mais sans maîtrise la puissance n’est rien. Chapeau Jim tes photos sont magnifiques (en plus il y en a plein de moi).

     Pour mémoire

    Avant Verton nous sommes 5es et nous rencontrons Arras le 4e. Nous avons un point de retard sur eux. Notre destin est entre nos mains. Nous pouvons grimper une marche et devenir 4es à l’issue de cette dernière journée. Du coup je ne prépare rien la veille, et étant sûr de mon nombre de filles (4 en Départementale 4, je sens les envieux...), je fais quasiment l’impasse sur les garçons, il me faut vos téléphones les gars, pour l’année prochaine... Les joyeux drilles de Calais ayant oublié leur (unique) fille le pendant féminin du V.O.C. loisirs accepte gentiment de leur prêter main-forte. Eric le grand doit être parti à 13h00. Un certain stress s’empare de moi, notre rencontre décisive est la dernière de la journée. A peine arrivé on embarque un gars sur une civière entre deux pompiers. C’est le numéro 1 d’Arras 2. La fin de saison est impitoyable.

     Première rencontre, Croisilles

    Croisilles est le village où j’ai grandi, évidemment personne n’en a cure, cependant moi qui me suis promis de ne plus m’aligner en simple, je déroge à cet engagement par pure bonté d’âme, en souvenir d’autrefois. Les deux Eric expédient leurs adversaires respectifs, c’est carrément à celui qui laisse le moins de points à son adversaire. Quant à moi, j’affronte un gamin que j’ai eu le (plaisir ?) d’encadrer dans sa jeunesse. Le premier set est disputé, ensuite Thomas se coince le dos et je l’aligne donc sans effort (wouah l’aut’). Ce dernier me reproche de ne pas lui avoir fait de fleur, mais ça ne rend service à personne de faire une fleur. Quoi ! méprisai-je mon adversaire au point de lui laisser un point ou deux ? Nenni, je joue toujours à fond quelque soit la forme de mon adversaire. En l’occurence, j’abrège ses souffrances (comment ça j’ai pas assez d’ennemis ?). Cécile se heurte au mur de la E2 face à une croisillienne chevronnée, et du coup se ramasse deux roues de bicyclette comme on dit au tennis (en plus d’être prétentieux ils ont des expressions à la mord-moi le, le... oui je viens du tennis à la base, pourquoi ?). Ensuite notre culture du double fait le reste Guillaume un nouveau venu en D4 (on reparlera de lui juste après) et Jérôme remportent tranquillement leur match avec un certain relachement au final, quant au couple Marie-Laure/Jean-Marc il a encore fait des merveilles. On est bons dans notre plan de progression.

     Beaurains ou le coup de pompe

    Bon les deux Eric, pareil que contre Croisilles, en mieux et en plus rapide. On en vient à notre bleu-biterie du jour avec notre héros en photo Guillaume l’affamé. Il fait le beau sur la photo, mais il a surtout cédé au péché de la non-alimentation en compét’ qui abouti TOUJOURS au... " coup de pompe ". En même temps il me fait part du fait qu’il préfère les doubles, c’est pour ça que je l’aligne en simple (moi quand j’aime pas sa soupe ma mère m’en colle deux assiettes), je lui demande gentiment quand même. Du coup, étoiles dans le champ de vision, envie de vomir, bref un samedi 4h du mat’ classique mais à 10h30 et un jeudi. Du coup un ’tit abandon malgré un match prometteur. Pendant tout ce temps nos filles jouent pour Calais et Cécile revient le temps de marquer 5 points face à une adversaire rodée à l’interclub comme une mobylette à l’antigel. Jean-Marc et Jérôme nous font un superbe double, j’ai quasiment l’émotion de 98 quand il nous offrent le point de la victoire. Ensuite c’est sans pression qu’une nouvelle Hélène en D4 et votre serviteur entamons notre match. On a du mal dans le premier set, puis la dynamique de la victoire fait le reste. Tranquilles. On déroule telle une division de panzer vers Stalingrad. 12h15.

     Le combat pour la quatrième place

    Eric joue et remporte son match avant 13h00, c’est pur bonheur. Une régularité d’horloge. Du coup la tension se relâche et je vais faire un tour à la braderie (ouais il y a une braderie à Verton trop cool ! Je suis même à deux doigts de faire une bonne affaire, mais je suis trop dans le bad). Pendant ce temps Ricou éreinte son adversaire qui se blesse à son tour. Très mauvaise journée pour Arras. Jérôme mène un superbe simple, très disputé dans le premier set et gère admirablement un adversaire irascible, qui s’énerve tout seul contre le filet (très bien Bruce, mais le filet, ça ne rend pas les coups). Et Marie joue son simple contre une fille en jupe, elle n’aime pas ça Marie 3è dimanche. Mais Marie vient de la battre en temps que "calaisienne". Ca ne me plaît guère, mais bon Marie fait celle qu’elle veut de sa journée. Et une fois encore elle conforte le bien qu’on peut penser d’elle en laissant 7 points à son adversaire et en nous permettant de remporter la rencontre. De son côté la paire Jean-Marc/Cécile assure notre point average en gagnant leur match, super disputé dans le second set. Au courage Mesdames et Messieurs, mes yeux s’embuent rien qu’à ce souvenir. Le 6-0 se profile à l’horizon et repose sur la dernière paire messieurs, Guillaume le ressuscité et moi wah ah ! Bon je ne sais pas pour Guillaume, mais je suis toujours un peu tendu en début de rencontre, du coup on est menés un petit moment avant de remporter le premier set. Pour le reste Guillaume déroule LE match, je me contente de faire acte de présence, de tourner au service et quelque fois de conclure un point. Ah bin quand même. Et on claque notre 6-0. ENORME.

     Voyons ce que donnent les chiffres

    3 victoires.

    Boulogne 2 5/1 Croisilles
    Boulogne 2 4/2 Beaurains 3
    Boulogne 2 6/0 Arras 2

    En détail (les victoires du VOC sont en gras) :

    Boulogne 2 SCORE Croisilles
    Eric BONNINGUES 15/3 - 15/4 David LECLERCQ
    Eric STROMBONI 15/2 - 15/3 Jérémy LECLERCQ
    Jocelyn KOLASA 15/10 - 15/0 Thomas HURET
    Cécile DUSSAUT 0/11 - 0/11 Virgine ROYER
    Marie-Laure H./Jean-Marc M. 15/8 - 15/13 Jérémy L./Thomas H.
    Jérôme T./Guillaume C. 15/9 - 15/7 Virgine R./David L.
    Boulogne 2 SCORE Beaurains 3
    Eric BONNINGUES 15/2 - 15/1 Thierry DOUCET
    Eric STROMBONI 15/0 - 15/1 Kewin MAFRANS
    Guillaume CONTART 7/15 - wo Cédric MOLLET
    Cécile DUSSAUT 4/11 - 1/11 Mélanie LEFEBVRE
    Hélène T./Jocelyn K. 15/11 - 15/4 Edith D./Bertrand C.
    Jérôme T./Jean-Marc M. 15/7 - 15/10 Cédric M./Bertrand C.
    Boulogne 2 SCORE Arras 2
    Eric BONNINGUES 15/2 - 15/1 DEVENDEVILLE
    Eric STROMBONI 15/2 - 15/10 L. DUFOUR
    Jérôme TELLIEZ 15/10 - 15/4 V. KACZMAREK
    Marie-Laure HUMBLOT 11/4 - 11/3 C. DUFOUR
    Cécile D./Jean-Marc M. 15/9 - 17/16 C. DUFOUR/L. DUFOUR
    Guillaume C./Jocelyn K. 15/9 - 15/11 V. KACZMAREK/DEVENDEVILLE

     Les photos

    Il y a des photos où on voit le volant ! ENORME j’vous dit ! Comme d’habitude on clique sur la photo et hop ! elle s’agrandit dans une fenêtre ouvrante.