Lire aussi

  • 4è journée

  • 3è journée

  • 2è journée

  • 1re journée

  • Dates et lieux

  • Who's bad 06

  • Accueil > Archives > 2006 / 2007 > Saint-Etienne

    Saint-Etienne
    Saint-Etienne

    Le tournoi de Saint-Etienne-au-Mont

    mercredi 18 janvier 2006, par Joss

    Bref résumé du tournoi de Saint-Etienne-au-Mont dans lequel le Volant Opale Club est bien représenté. D’ailleurs pour reprendre la phrase d’Olive, c’est un peu le tournoi interne du V.O.C. qui se déroule à Saint-Etienne.

    Dix huit inscrits tous tableaux confondus dont quatre, non CINQ loisirs du V.O.C. en F, sur ce tournoi. Le cinquième c’est Kevin inscrit à la dernière minute à l’insu de son plein gré. Du coup il nous arrive avec au compteur quatre heures d’un mauvais sommeil induit par l’ingestion excessive de toxiques qui provoquent un état modifié de conscience. Et chacun sait que sport sans conscience n’est que ruine du dos. Les quatre autres sont Guillaume, Pierrick, Ricou et moi-même.

    Pendant ce temps dans une gerbe de feu mâtinée d’arcs électriques une créature venue du futur se vêtue seulement d’une tenue de sport aux couleurs de Montreuil se matérialise dans l’air frais du matin (elle ne pouvait pas être à poil ça pelait trop dimanche). VOCminator se met lentement en marche vers la salle de l’Audisque.

    Les résultats en poules sont contrastés, Pierrick manque de peu la qualification par manque d’expérience de jeu et par une concentration aléatoire (il suffit de lui dire : "mais merde Pierrick pas ça !", pour qu’il perde ses moyens, il aurait fait une belle recrue chez les marines, tiens). Guillaume remporte aisément son premier match, puis il est mis à mal dans le second qu’il laisse filer, mais la qualification pour les huitièmes est acquise. Kevin, ses quatres heures de veille chaotiques et ses yeux de lapin mixomatosé tombent sur moi, vision apocalyptique à qui je mets une dérouillée avant de me souvenir qu’on fait partie du même club. Le second match ne lui est guère plus favorable, malgré un peu plus de pêche de sa part. Je remporte mon deuxième match en deux sets malgré pas mal de fébrilité, je bats mon record : deux matchs remportés d’affilée en compétition, et je suis qualifié pour la suite. Ricou après une attente terrible remporte son premier match par forfait et le deuxième à la régulière en laissant moins de huit points à son adversaire. Une flopée de jeunes du V.O.C. se qualifient pour les huitièmes, filles et garçons. Il n’est pas encore totalement opérationnel, mais VOCminator LUI AUSSI passe en huitièmes.

    En huitièmes Guillaume joue face à un adversaire chevronné de Calais et se bat pour se qualifier en deux sets. Greg, un ’tit jeune de Boulogne est la première victime de VOCminator sous les yeux ébahis de Ricou. Ce dernier est déjà qualifié pour les quarts grâce au tirage au sort, qué pourri de cul, un peu comme moi d’ailleurs. Le problème c’est qu’en quart de finale je rencontre Guillaume. C’est quand même incroyable je rencontre que des gars du club. Je n’ai qu’un seul moyen de le battre gagner le tirage du service et mener tout le match, je gagne le tirage au sort, et je mène pendant dix minutes. Ca ne suffit pas. Guillaume est en demi-finale avec cette réflexion : "je ne te dis pas bien joué vu comment t’as joué". Mais c’est exprès que j’ai sorti 90% de mes volants pour ne pas l’épuiser pour la suite. Je sais qu’il a du mal à gérer son effort.

     VOCminator monte en puissance

    GIF - 27 ko
    VOCMINATOR

    Pendant ce temps VOCminator tourne son œil deshumanisé vers Ricou, il n’ignore pas qu’il est fabriqué à partir du même ADN, ils ont le même gabarit, celui d’Alain Giresse, le même physique alimenté par une pile nucléaire (Ricou ne passe pas les portiques des magasins, ce qui l’arrange bien en période de soldes) et la même rage de vaincre. Alors forcément le match se joue en trois sets et à coup de chevrotines, et malgré les conseils avisés de Patrick, Ricou s’incline. VOCminator est écarlate mais il peut poser un nouvel autocollant du VOC sur sa carlingue.

    Au même moment Ludivine se qualifie brillamment pour la finale dans laquelle elle rencontre la tête de série numéro 1 pour la deuxième fois de la journée. Elle se défend nettement mieux que pendant ses qualifications, mais ça ne suffit pas pour remporter la finale, elle en jette même sa raquette de rage. En même temps c’est Olive qui lui apprend la maîtrise de soi.

    Les demi-finales hommes F débutent. Sur un terrain s’affrontent pendant des heures deux jeunes pensionnaires du V.O.C., Matthias et Grégory, section compétition, sur l’autre s’avance Guillaume, le dernier des loisirs. Une décharge de chevrotine ricoulienne a défiguré VOCminator, mais un œil écarlate roule encore dans son orbite d’amarrage euh non, vide en direction de sa nouvelle victime. Guillaume entame magnifiquement le premier set, mais au moment où VOCminator est désintégré à 13/8 dans une explosion titanesque, c’est son corps de métal incandescent qui sort des flammes et qui lui permet de remporter le set 15/13. Dans le deuxième Guillaume lui glisse un bâton de dynamite au niveau du bassin et c’est debout sur son thorax que VOCminator voit le deuxième set lui échapper, sa pile nucléaire flanche et la lueur rouge de son œil décline. Elle s’éteint dans le troisième set où notre jeune héros mène la danse. Lorsque soudain s’enclenche la batterie d’urgence ! Le bras de VOCminator surgit de la presse hydraulique dans laquelle Guillaume l’a laissé pour mort et le prend à la gorge à 12 égal. Ce qui lui provoque un vomissement quasi instantané (le temps de dégager la porte et de sortir, moi perso j’aurais gerbé directement sur la porte). Et là on peut dire que VOCminator est particulièrement fairplay puisqu’il laisse le temps à Guillaume de se remettre avant de l’achever. VOCminator va en finale affronter le dernier survivant du V.O.C. Malheureusement victoire totale des machines sur les hommes ou pas, j’ai un goûter qui me prive de l’ultime empoignade en F de la journée, mais je suis bien certain qu’Olive va nous faire un joli compte-rendu de cette dernière rencontre, avec en prime les résultats des E. Malheureusement il semble bien que le dernier espoir du VOC, Grégory, succombe lui aussi aux terribles coups de VOCminator en trois sets quand même, alors qu’il l’a battu en poule.

    Je tiens à remercier le fan club des loisirs, ça fait plaisir de se sentir soutenu (si, si !), entre autres Charlotte, Marie, Marie-Jo, Peggy, Jérôme et sa famille, Patrick, Kevin (ah non, Kevin il est venu pour jouer à la base). Ca fait plaisir aussi de voir le Président en personne et les piliers (de bars ?) du club, Bébert, Olive et les autres.

     Les photos

    Haut de l’article